Un employé de Nike, vacciné, a été licencié pour avoir refusé de fournir la preuve de sa vaccination à une tierce partie.

Un employé de Nike, vacciné, a été licencié pour avoir refusé de fournir la preuve de sa vaccination à une tierce partie.

Rate this post

Un employé de Nike vacciné affirme avoir été licencié pour avoir refusé de télécharger la preuve de son statut vaccinal à un service de vérification tiers utilisé par le géant des vêtements de sport, selon un rapport.

Dex Briggs, 53 ans, a été licencié de son poste de responsable marketing au siège de Nike à Portland, dans l’Oregon, le mois dernier pour ne pas s’être conformé au mandat de vaccination COVID-19 de l’entreprise, selon The Oregonian.

M. Briggs a déclaré qu’il était toujours prêt à montrer sa carte de vaccination COVID-19 à Nike – mais qu’il s’est inquiété lorsqu’il s’est rendu compte que la politique exigeait que les employés transmettent les informations relatives à leur vaccination à une autre entreprise.

« J’ai ma carte de vaccination. Je suis tout à fait disposé à vous la montrer. Mais je ne suis pas prêt à donner mes informations personnelles à cette entreprise (extérieure), et à toute autre entreprise avec laquelle elle veut les partager, sans même me dire qui elle est », a déclaré M. Briggs au sujet de sa décision.

M. Briggs a fait valoir qu’il ne faisait pas confiance à une société tierce pour ses informations personnelles, car lui et sa femme avaient déjà été victimes d’un vol d’identité.

Il a déclaré qu’il était frustrant que Nike ait refusé de reconnaître sa carte de vaccination réelle comme preuve de vaccination.

« Que tentent-ils d’accomplir avec cette politique ? Cela devrait être la seule chose qui compte », a déclaré M. Briggs.

« Pourquoi la politique est-elle si, je ne sais pas, si restrictive ? »

Briggs avait travaillé chez Nike pendant plus de 22 ans, selon son profil LinkedIn.

Le géant des vêtements de sport a annoncé l’automne dernier qu’il exigerait que les employés des entreprises soient vaccinés.

Les employés qui ont manqué la date limite pour vérifier leur statut vaccinal ont commencé à perdre leur emploi le mois dernier.

Nike n’a pas répondu à la demande de commentaires du Post.

Il n’a pas été précisé combien d’employés de Nike ont été licenciés à la suite de l’obligation de vaccination imposée par l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.